samedi 30 juillet 2011

Parenthèse...

J'ai tiré ma révérence au Docteur Céfixime. Bien qu'il m'en coûte j'avais décidé d'assurer le mois de septembre, comme je m'y étais engagée oralement, histoire qu'elle ait un peu de temps pour se retourner. Il s'avère qu'elle avait déjà trouvé un autre remplaçant ; d'après Radio-Couloir, elle avait besoin de quelqu'un "qui travaille beaucoup". Bref. Une fin bienvenue, mais qui me laisse un goût amer.

Demain nous partons à la mer. Près de 3 semaines de pause, en famille. Sans internet. Nous en avons tous besoin, ces dernières semaines ont été tendues, fatigantes.
Nous essayerons d'en profiter, tout en pensant très fort à la maman de mon mari, la grand-mère de mes filles, qui n'aura peut-être pas la chance de pouvoir retourner sur cette île qu'elle aime tant. Saleté de crabe. 




1 commentaire:

  1. L'amour n'a pas d'horloge. L'amour n'a pas de notion de l'espace. Il est universel, et a le don d'ubiquité. L'amour, quand il est fort, rayone. Ta belle-maman, ton homme, tes filles : vos sangs sont mêlés. On est chez soit partout où on ressent l'amour de ceux qu'on aime : où qu'elle soit, où que vous soyez, vous serez ensemble. Par la pensée vous resterez ensemble.

    Mère, femme, belle fille : vole tendre Souristine...

    RépondreSupprimer